Table Ronde "Production de saké hors Japon" au Salon Européen du Saké et des boissons japonaises 2019

TABLE-RONDE « PRODUCTION DE SAKÉ HORS DU JAPON : Révolution ou réinterprétation de la tradition ? »

Gratuit !

Description

SAMEDI 5 octobre 2019 de 12H à 13h30

En quelques années, la production de saké en Europe est devenue une réalité… mais laquelle ? S’agit-il de révolutionner une pratique millénaire ou bien, au contraire, de réinterpréter avec respect une tradition purement japonaise? Deux ans après notre première table ronde sur le sujet, nous questionnerons ces pionniers européens d’une production locale de saké au moment où, à l’inverse, c’est une équipe de la toute jeune génération de japonais qui s’installe en région parisienne pour y réinventer son saké.

Intervenants :

Grégoire BOEUF, Kuramoto, Les Larmes du Levant, Pélussin, France.
Antoni CAMPINS, Founder, Seda Liquida (Kinu no Shizuku), Tuixent, Catalogne – Espagne.
Hervé DURAND, Fondateur, Kura de Bourgogne, Poisson, France.
Christophe & Stéphane FERNANDEZ, Maison Chevalier, Peymeinade, France.
Shoya IMAI, Toji, Co-founder, Wakaze, Fresnes, France.
Takuma INAGAWA, CEO, Founder, Wakaze, Fresnes, France.

Intervenants

Takuma INAGAWA (PDG, Fondateur – WAKAZE – Fresnes, France Titulaire d’une Maîtrise de Sciences et Technologie de l’Université KEIO (2 ans d’études à l’Ecole Centrale Paris), il a déjà travaillé pour Boston Consulting Group (Strategy Consulting Firm) avant de devenir indépendant et fonder WAKAZE en 2016. ), Shoya IMAI (To-ji, cofondateur – WAKAZE – Fresnes, France Né dans une famille de Sakagura, Hijiri-shuzou à Gunma, licencié en agriculture à l’Université TOKYO, il a travaillé auparavant pour Oisix (Plate-forme de démarrage de vente de produits agricoles biologiques) et a appris à produire du saké dans 4 Sakagura différents (Aramasa, Masuizumi, Abe, Hijiri) pendant 3 ans avant de rejoindre WAKAZE et de devenir To-ji en 2018. ), Sylvain HUET (Saké Samouraï, Formateur, Consultant et Organisateur du Salon du Saké Sylvain Huet est passionné depuis toujours, de culture japonaise: aikido, cérémonie du thé, calligraphie et bien sûr saké, domaine dans lequel il est devenu un expert indépendant reconnu internationalement. En 2012, il est nommé Saké Samouraï. En 2013, pour aider les producteurs à trouver de nouveaux débouchés, il crée le premier Salon européen du Saké, devenu en quelques années, l’événement de référence dans le monde du saké et des boissons japonaises. ), Christophe & Stéphane FERNANDEZ (Brasseurs artisans Passionnés de gastronomie et brasseurs de bière amateurs, c’est au cours de plusieurs voyages au Japon ces 10 dernières années qu’ils ont découvert et se sont passionnés pour le saké japonais et son processus de sakéification. Totalement fascinés, ils se sont pris de passion pour le nihonshu, en visitant de nombreuses Sakagura, rencontré des toji, des riziculteurs, mais également consulté et collaboré avec de nombreux professeurs, ingénieurs et spécialistes afin de comprendre l’histoire et les techniques de ce savoir-faire japonais. Ils se forment aux différents processus de fabrication du saké chez « Komatsu Shuzo » à Ōita dans le sud du Japon. ), Hervé DURAND (Fondateur – Kura de Bourgogne – Poisson, France Ingénieur et chercheur scientifique au Japon dans les années 90, il a découvert et apprécié le saké. De retour en Bourgogne, il a commencé à produire du saké et à préparer le Kôji pour l’originalité et les flaveurs authentiques qu’il révèle. Il a développé un procédé adapté aux variétés de riz et de sojas cultivées localement pour maîtriser les équilibres enzymatiques des kôjis et les adapter à chaque produit et recette. ), Antoni CAMPINS (Catalan sake producer – Seda Liquida – Tuixent, Catalogne, Espagne Né à Barcelone en 1949, cet auteur de nombreux ouvrages sur la gastronomie et le nihonshu, produit actuellement du saké à Tuixent, un petit village des Pyrénées, sous le nomde Seda Liquida (Kinu no Shizuku). ), Grégoire BŒUF (Kuramoto – Les Larmes du Levant – Pelussin, France Après avoir étudié la production de saké au Japon, sous le patronage d’Umetsu-san à Tottori, et le service du saké dans un Izakaya à Tokyo, il rentre en France en 2016 où il fonde et dirige la première Sakagura Française : Les Larmes du Levant. )